Carte Affaire

Être un courtier immobilier qui a du succès aujourd’hui n’est pas si simple!

Prenons par exemple la liste des obligations promotionnelles requises:

  • une carte d’affaire
  • le porte-document pour présenter vos contrats
  • un site internet
  • des cartons publicitaires destinés au publi-postage
  • des encarts dans les journaux locaux et spécialisés
  • des objets promotionnels (stylo, bloc-notes, etc.)
  • des apparitions dans activités sociales
  • etc.

Outre les qualifications requises et un respect méticuleux d’un protocole administratif bien encadré, réussir demeure un art et une poursuite perpétuelle et sans répit.

Bon, vous avez des propriétés à vendre ou vous avez un acheteur qui en cherche une. Dans chacun de ces deux cas, le savoir-faire est différent d’où les outils requis pour y parvenir avec succès.

Dans cet article, on va aborder le premier défi c’est à dire trouver des propriétés. Et pour ce faire les outils sont nombreux. Commençons tout d’abord par les outils traditionnels.

Le matériel imprimé

Comme dans toute initiative de communication, puisque c’est bien de ça qu’il est question, on cherche la visibilité et l’impact. Qui dit visibilité suggère le fait que celui ou celle qui cherche à vendre sa propriété va commencer par se chercher un courtier et comme dans toute les formes de communication, notre prospecteur de courtier va se mettre à chercher là où c’est le plus simple, le plus économique et le plus rapide. C’est pas scientifique, c’est la paresse dans toute sa splendeur et il faut respecter que les consommateurs se comportent de façon identiques dans toutes les situations de consommation et se trouver un courtier n’est pas très différent.

Alors, pour le courtier quels sont ses choix? Ça va lui prendre,  minimum pour commencer, une carte d’affaire.

Contrairement certains marchés dans d’autres pays industrialisés, les maisons de courtage sont très dominantes en amérique du Nord. Donc, la bannière pour un courtier est un gage de confiance pour celui qui achète. C’est ce qui les distingue des courtiers autonomes. Mais la réputation du courtier a tout son poids dans l’opération.

Il est donc incontournable de le faire valoir. Voici quelques exemples qui sortent de l’ordinaire pour vous faire remarquer:

En utilisant une découpe pour renforcer le caractère unique…

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.27.16

… en utilisant des matériaux inusités comme le métal…

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.27.40

… aux formes évocatrices de votre profession

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.26.55

… où votre image met en valeur un certain capital de sympathie, voir émotif…

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.29.40

… ou simplement une mise en valeur de la bannière selon les normes graphiques

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.30.19

… ou en tirant profit de techniques d’impression qui donnent du relief

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.29.53 Capture d’écran 2014-12-03 à 17.28.07 Comme vous le voyez les possibilités sont nombreuses voir illimitées.

Le but, être remarqué. C’est tout. Simple et efficace. On cherche à attirer l’attention et, lorsque le moment venu, que le réflexe soit de dire : « ah oui!.. j’ai gardé la carte d’affaire vraiment cool d’un courtier dans mes tiroirs ».

Vous ne pouvez imaginez tous les contextes qui peuvent se présenter, et qui vous permettront de remettre votre carte d’affaire, et de faire bonne impression!

Les objets promotionnels

Deuxièmement, les objets promotionnels. Ils existent dans un nombre incalculable et ne coûte que quelques cents. Bien sûr il y a les traditionnels stylos, objets aimantés, porte-clés, sous-verres, clips papierCapture d’écran 2014-12-03 à 17.50.39

et même le chocolat personnalisé!

Il faut se renseigner parce que les choix et les coûts vont varier de façon assez spectaculaire… de 0.10$ à 25.00$ l’objet! Retenez que tous est possible et il faut se renseigner sur les nouveautés constamment. On cherche l’impact et la surprise de voir tel ou tel objet est le meilleur gage d’être retenu dans la mémoire du sollicité. N’oubliez pas votre rôle ici : vous êtes un prospecteur d’individus qui vont chercher à vendre leur propriété.

Les calendriers

En fait, on cherche aussi le côté utile de la chose, d’où les traditionnels calendriers. Je dis traditionnels parce qu’il s’agit d’une valeur sûre. À l’ère des calendriers électroniques, les calendriers imprimés ont toujours la cote. Simple et efficace. Ils ne sont pas très dispendieux et sont très souvent conservés par ceux qui les reçoivent.

Calendrier

Rajouter à cela le porte document,  les bloc-notes, les cartons publicitaires, et les cartes de Noël et vous avez vos outils de base IMPRIMÉS pour prospecter.

Mais il y aussi les annonces que vous pouvez acheter comme les journaux locaux et les revues spécialisées.

Le matériel non-imprimé

Les sites internets… ils sont un incontournables aujourd’hui. C’est la carte de visite perpétuelle qui fait la promotion de vos succès et de vos services 24/24, 365 jours par années. Le construire est une chose, mais le maintenir de façon dynamique avec vos ventes et le rendre visible dans cette mer de courtiers immobiliers constitue le gros du défis. La connection à la plateforme Centris et aux réseaux sociaux sont autant de moyens nécessaires pour faire rayonner votre nom dans l’inconscient des futurs vendeurs de propriétés.

Capture d’écran 2014-12-03 à 18.50.15
Sources des images :
  • jopodesign.com
  • mymetalbusinesscard.com
  • webneel.com
  • design par Benjamin Gehlen
  • design par Brian Lucas

Catégorie:

Non classé